Cérémonie de passation de commandement du Commandement de la Force Multinationale Mixte des pays membres de la CBLT

Samedi, 18 Août, 2018

Le Quartier Général (QG) de la Force multinationale mixte (FMM) des pays membres de la Commission du Bassin du lac Tchad (CBLT), basé à N’Djamena, a servi de cadre, ce jeudi 16 août 2018, à la cérémonie de passation du commandement de la FMM entre le nouveau Commandant en chef de la FMM, le Général de Division Chikeze Onyeka Ude et le Commandant en chef sortant, Général de Division Lucky Irabor. Présidée par le Secrétaire exécutif de la CBLT, Chef de mission de la FMM, cette cérémonie a été rehaussée par la présence des officiers seniors de la FMM, des officiers de la Cellule de coordination et de liaison (CCL) et d’autres personnalités civiles et militaires.

Avant le protocole de passation du commandement proprement dit, et, dans un discours empreint d’émotion, le Commandant en chef sortant de la FMM, le Général de Division Lucky Irabor a pris la parole pour remercier tous les collaborateurs et les partenaires, avec lesquels il a travaillé pendant son séjour à la tête de la FMM.  Il a expliqué la « passion » avec laquelle il a exercé sa mission, pendant plus d’une année à la tête de cette institution régionale chargée de la lutte contre dans le bassin du lac Tchad. « Je pars avec le sentiment du devoir accompli, car même si Boko Haram n’est pas vaincu, il est considérablement affaibli…Et je ne doute point un seul instant que mon successeur que je connais du reste pendant plus de trois décennies viendra à bout de ce groupe terroriste… », a-t-il indiqué.

Prenant la parole, l’Ambassadeur Mamman Nuhu, Secrétaire exécutif de la CBLT et Chef de mission de la FMM, a, pour sa part, montré combien le Général Lucky Irabor était apprécié tant de ses collaborateurs que des partenaires de la FMM. Il n’a pas lésiné à louer les qualités intrinsèques du Général Irabor et son expérience opérationnelle dans la guerre Boko Haram, comme en témoigne la dernière opération « Amni Fakat » qui considérablement réduits les capacités de BH. Il a félicité le partant pour son nouveau poste, tout en lui souhaitant le succès dans ses nouvelles responsabilités. Le Chef de mission a également assuré que la mission de la FMM est entre de bonnes mains, notamment en ce qui concerne les qualités décelées par les autorités fédérales nigérianes chez le Général de Division Onyeka Ude pour le nommer à la tête de la FMM. Des qualités comme la bonne perception, la bravoure et le dévouement, sans oublier les connaissances, son expertise et sa culture riche et avant tout son respect, son professionnalisme, et son dévouement en accomplissant les responsabilités et le devoir, tout en considérant la FMM comme étant un rempart régional solide face aux dangers et un modèle de coopération à dupliquer et à replanter sur d’autres parties du continent.

Conscient de la hauteur de la tâche et des attentes des pays membres de la CBLT, le Commandant en Chef entrant de la FMM, le Général de Division Chikeze Onyeka Ude, a, pour sa part, rassuré sur l’insigne honneur et la confiance placés en lui par son pays, tout en saluant les efforts du Général Irabor consentis pendant son commandement et les résultats obtenus notamment dans la lutte contre Boko Haram. Efforts qui largement contribués à la réduction drastique des capacités de nuisance de cette nébuleuse. Il a également assuré qu’il n’épargnera aucun effort afin que la paix, la quiétude et la sérénité revienne dans cette partie du bassin durement éprouvée par cette crise et qu’il ne ménagera aucun effort pour venir à bout de ce conflit qui n’est pas seulement régional, mais continental, voire mondial, en demandant le cours de la presse, car il reste fermement convaincu que l’on ne saurait venir à bout de Boko Haram sans le concours de la presse.
Cette cérémonie de passation de commandement s’est achevée dans la convivialité et la bonne humeur avec notamment la pause-café, la photo de famille et des au-revoir émouvants au Général sortant de la FMM.