Des paysans mieux outillés pour faire face aux effets du changement climatique

Samedi, 26 Janvier, 2019

Dans le cadre du projet d’Adaptation au Changement Climatique de la Commission du Bassin du Lac Tchad  (CBLT), financé par la GIZ (Agence de coopération internationale allemande pour le développement), 215 paysans des localités de Dourbali, Linia, Saleh Manga, Karanik, Mandelia, Loumia, Guelendeng, Moulkou et de Gounanda de la province du Chari-Baguirmi et du Mayo Kebbi Est ont bénéficié d’un don en équipements et matériels agricoles composés de charrues, houes, dabas, machettes, charrettes, faucilles, pelles, pioches, brouettes, pulvérisateurs, semoirs, sceaux, râteaux, semences, tubage plein et tubage crépine, lampes solaires, robinets, etc

Parti sur une initiative d’auto formation de 15 paysans volontaires qui ont servi d’attraction à d’autres paysans, le nombre des bénéficiaires du projet qui s’installent à leur propre compte est porté à ce jour à 120 paysans. Cette action s’inscrit dans le cadre du projet « Conseil en organisation à la Commission du Bassin du Lac Tchad » qui vise à aider les Etats membres de la CBLT à relever les défis liés au changement climatique.

En réceptionnant tous les matériels, le coordonnateur des groupements bénéficiaires, monsieur Gossou Cheik Boubou, s’est dit très satisfait et a remercié le projet. Il a par ailleurs encouragé les groupements à rester dans cette dynamique tout en demandant à la CBLT de continuer à les soutenir par le renforcement des capacités, l’appui-conseil et accompagnement afin de s’adapter aux effets du changement climatique et lutter contre les conflits agriculteurs éleveurs car les bénéficiaires du projet sont à la fois agriculteurs et éleveurs.

Quant aux responsables de la GIZ, cet appui va se poursuivre sinon s’élargir à d’autres localités du bassin du Lac Tchad afin de relever les défis majeurs du changement climatique qui augmente l’insécurité alimentaire, les tensions sociales et la pauvreté des populations concernées.