La CBLT célèbre la Journée Mondiale de l’Eau 2018

Lundi, 26 Mars, 2018

La Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) s’est associé avec le ministère tchadien de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche et d’autres partenaires concernés par la question pour commémorer la Journée mondiale de l’eau, le mardi 22 mars 2018.

Cette journée spéciale, placée sous le signe de l’exploration des différentes manières pour surmonter les défis de l’eau du 21e siècle, a été consacrée à une thématique essentielle pour le bassin du lac Tchad : « la réponse est dans la nature ». En effet, comme le proclame ONU-Eau «les dommages environnementaux, associés aux changements climatiques, sont à l’origine des crises liées à l’eau que nous observons dans le monde entier. Les inondations, la sécheresse et la pollution de l’eau sont aggravées par la dégradation de la végétation, des sols, des rivières et des lacs. Lorsque nous négligeons nos écosystèmes, il est plus difficile de fournir à tous l’eau dont nous avons besoin pour survivre et prospérer.
Aussi, les solutions basées sur la nature possèdent-elles « le potentiel de résoudre nombre de nos problèmes d’eau. Nous devons faire beaucoup plus avec l’infrastructure « verte » et l’harmoniser avec l’infrastructure « grise » dans la mesure du possible pour planter de nouvelles forêts, reconnecter les rivières aux plaines inondables et restaurer les zones humides, afin de rééquilibrer le cycle de l’eau et d’améliorer la santé humaine et les moyens de subsistance… »

La CBLT a ainsi participé aux manifestations entrant le cadre de cette célébration avec l’animation d’un stand et une présentation sur le thème de « Les solutions pratiques envisagées par la CBLT pour lutter contre l’assèchement du lac Tchad ».

Joliment décoré aux couleurs de la CBLT, le stand qui présentait les différentes publications et produits de la CBLT dont le dernier documentaire présenté à la conférence internationale d’Abuja sur la sauvegarde du lac Tchad, a été littéralement envahi par une foule de curieux et de visiteurs avides d’en savoir sur cette institution.

Présenté par M. Roallati, expert en hydrologie, assisté par le Directeur technique, l’exposé sur les solutions de la CBLT pour enrayer l’assèchement du lac Tchad a suscité une foule de questions dont celle du transfert des eaux. Des interrogations dont le DT a apporté des réponses ayant édifié l’assistance. 

Il convient de noter que la Journée mondiale de l’eau a été instituée par l’Assemblée générale de Nations Unies en 1992. Elle est célébrée chaque 22 mars, avec pour l’objectif de sensibiliser les populations sur les différents enjeux liés à l’accès à l’eau, ainsi qu’à la gestion et préservation de cette précieuse ressource.