Le personnel de la CBLT formé aux « gestes qui sauvent »

Mercredi, 11 Septembre, 2019

Les 4 et 5 septembre dernier, l’hôtel Novotel de N’Djaména a servi de cadre à un atelier de formation sur les premiers secours à base communautaire à l’intention du personnel de la CBLT (à savoir chefs de division, coordonnateurs de projets, experts, cadres, agents des services généraux…)

Malaises, saignements, blessures, fractures, diabète, morsures, piqûres, état de choc, accidents de la circulation, traumatismes, étouffements, hémorragies, perte de connaissance, arrêt cardiaque, attentats…, la liste des risques qui nous guette quotidiennement, à la maison, sur les routes et, bien sûr, au travail,  est longue. Mais, combien d’entre nous sont formés « aux gestes qui sauvent » ?

C'est pourquoi, la CBLT, qui entend désormais développer une culture de la sécurité au travail, a décidé de doter ses cadres des connaissances liées aux gestes qui sauvent, pour en en faire le premier maillon de la chaîne des secours. Cette formation a été assurée par la Croix Rouge tchadienne.

Deux jours durant, les cadres et experts de la CBLT plus enclins à élaborer des stratégies et des initiatives pour sauver le lac Tchad, se sont ainsi mis à l’école des attitudes et des gestes à adopter pour sauver des vies !

Ainsi, des notions telles que le PASE (Protéger, Alerter, Secourir puis Evacuer une victime), le LVA (Libération des Voies Aériennes), la réanimation cardio-pulmonaire, les urgences neurologiques (AVC, le traumatisme crânien…) ont fait l’objet des échanges tout au long de cette session de formation.

 

Pour joindre les gestes aux paroles, des exercices pratiques sur la conduite à tenir dans le cas d'un événement imprévu (accident, malaise...) pouvant mettre en danger la vie d'une personne ont été réalisés. Notons enfin qu’un test final a sanctionné cette formation.