Tenue de la 65ème session ordinaire du Conseil des ministres des pays membres de la CBLT

Vendredi, 20 Décembre, 2019

Yaoundé, 20 décembre 2019 – Le Conseil des ministres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) a tenu sa soixante-cinquième session ordinaire, le 19 décembre 2019, dans la salle de conférence de l’hôtel Hilton de Yaoundé, au Cameroun, sous la Présidence de l’ingénieur Suleiman Hussein Adamu, ministre des ressources en eau de la République Fédérale du Nigeria et Président en exercice du Conseil des ministres.

Cette rencontre statutaire qui se réunit annuellement pour discuter notamment des activités réalisées par la commission pour l’année écoulée, avant de plancher sur le programme de travail et de budget annuel pour l’année à venir, a enregistré la participation de tous les commissaires des Etats membres ou de leurs représentants, à l’exception notable de la Libye. Ont également pris part à la cérémonie d’ouverture, les membres du Gouvernement de la République du Cameroun, les Ambassadeurs des Pays membres de la CBLT accrédités au Cameroun, les Représentants des Organisations Internationales et les Partenaires au Développement de la CBLT.

En prélude à cette session, les experts des pays membres ainsi que les cadres de la CBLT ont planché, les 16, 17 et 18 décembre 2019, pour déblayer le terrain pour une meilleure prise de décision par les commissaires sur certaines questions à l’ordre du jour telles que le rapport de la 64ème session du Conseil Ordinaire des Ministres, le rapport d’activités et l’exécution du budget 2019 du Secrétariat Exécutif, le programme d’activités et le projet de budget 2020 du Secrétariat Exécutif, le rapport du Contrôleur Financier de la CBLT, exercice 2019, le rapport d’audit des états financiers de la CBLT, exercice clos au 31 décembre 2018, les memoranda sur la première phase de mise en œuvre du Projet de transfert d’eau interbassin – notamment  l’amélioration de l’hydraulicité des tributaires du lac Tchad et son aménagement – et sur le processus de recrutement du personnel de la CBLT, ainsi que des notes d’information relatives, d’une part à la présentation du BIOPALT ( BIOsphère et PAtrimoine du Lac Tchad) ; et, l’autre sur l’état de mise en œuvre de la stratégie régionale de stabilisation.

Au terme d’une journée marathon d’intenses travaux et d’échanges, les Commissaires, tout en félicitant le Secrétaire exécutif, l’ambassadeur Mamman Nuhu, pour la qualité de son rapport moral et les résultats obtenus au courant de l’année 2019. Il en est de même des experts nationaux pour la clarté et la pertinence de leur rapport.

En outre, après délibérations, les commissaires ont approuvé le programme d’activités 2020 du Secrétariat Exécutif et le projet de budget évalué à Vingt Milliards Quatre Cent Quatre-vingt-cinq mille Cent Soixante-onze Mille (20.485.171.000) FCFA dont 18.570.071.000 FCFA pour le développement et 1.915.100.000 FCFA pour le fonctionnement.

Abordant la situation financière de la CBLT, le Conseil a salué les efforts du Nigeria qui s’est acquitté entièrement de ses contributions. Il a été une fois de plus souligné les difficultés de paiement des contributions des Etats membres qui accusent des montants importants d’arriérés. Cette situation impacte négativement sur les performances de l’institution. Les autres Etats membres ont quant à eux annoncé leur engagement à apurer tous les arriérés et de payer leurs contributions statutaires à bonne date.

Les Commissaires ont enfin exhorté le Secrétariat Exécutif à explorer de nouvelles sources de financement afin de pallier l’insuffisance des contributions des Etats membres.
Le Conseil a adopté le rapport des Experts Nationaux et a pris les résolutions suivantes :
• Approbation du rapport de la 64ème Session du Conseil des Ministres ;
• Approbation du rapport moral du Secrétaire Exécutif, du rapport d’activité 2019, du rapport du Contrôleur financier 2019 et du rapport d’audit externe des comptes clos le 31 décembre 2018.

Concernant le recrutement du personnel, après échanges à huis-clos, les commissaires ont instruit le Secrétaire exécutif à suspendre le processus. A cet effet, ils ont mandaté le Président du Conseil des Ministres de s’assurer de la régularité de ce processus et de juger de l’opportunité ou non de sa validité.
Toutefois, le Conseil a autorisé le Secrétaire exécutif à procéder, en 2020, au pourvoi de certains postes vacants, conformément aux textes de la CBLT et sous la supervision du Président du Conseil des ministres.

Le Conseil a pris acte de l’état d’avancement du Projet Transfert d’eau interbassin. Il a autorisé le Secrétariat exécutif à rechercher les financements de deux millions (2.000.000) de Dollars américains pour la conduite les études de l’amélioration de l’hydraulicité des tributaires du lac Tchad (dont le système Chari-Logone et la Komadougou-Yobé) et pour son aménagement. Il a aussi exhorté les Etats membres à soutenir ce projet et à le vulgariser amplement.

Le Conseil a également pris acte de l’état d’avancement du projet BIOPALT, et de la note d’information sur la mise en œuvre de la Stratégie régionale de stabilisation. S’agissant de l’inscription du lac Tchad sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité, les commissaires ont instruit le Secrétaire exécutif à entreprendre, de concert avec l’UNESCO, des consultations de toutes les parties prenantes, dans les Etats membres, afin d’harmoniser les points de vues, avant la soumission du dossier à l’UNESCO.

A l’issue des travaux qui se sont déroulés dans une atmosphère fraternelle, sincère et conviviale, les commissaires, tout en réitérant leur profonde gratitude à l’endroit des partenaires pour l’appui constant apporté à la CBLT, ont prié M. Alamine Ousmane Mey, ministre de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire et premier commissaire du Cameroun auprès de la CBLT, de bien vouloir transmettre aux autorités et au peuple camerounais, leur très haute considération et l’expression de leur profonde gratitude pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité légendaire dont ils ont été l’objet.

Conformément au calendrier de la tenue rotative du Conseil des ministres dans les différents pays membres, la prochaine session du Conseil des ministres des pays membres de la CBLT se tiendra en République Centrafricaine, en fin d’année 2020.