Une mission de haut niveau Nations Unies – Union Africaine rencontre le Secrétaire exécutif de la CBLT et le Commandant adjoint de la FMM

Lundi, 9 Juillet, 2018

Une mission de haut niveau Nations Unies – Union Africaine rencontre le Secrétaire exécutif de la CBLT et le Commandant adjoint de la FMM
Conduite par madame Amina Mohammed, Sous-Secrétaire générale des Nations unies, cette mission de haut niveau, la deuxième du genre, axée exclusivement sur les femmes, la paix et la sécurité, séjourne à N’Djamena dans le cadre d’une tournée dans trois pays africains (Soudan du Sud, Tchad et Niger), entreprise du 3 au juillet 2018, sous les auspices de la Suède, qui dirige la présidence du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour le mois de juillet.

Au pays de Toumaï du 4 au 6 juillet, la délégation qui, outre la Sous-Secrétaire générale, est composée de madame Margot Wallstrôm, ministre suédoise des Affaires Etrangères, Madame Bineta Diop, Envoyée Spéciale de l’Union Africaine sur les questions liées à la femme, paix et sécurité, madame Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU-Femmes, monsieur Bience Gawanas, Conseiller Spécial pour l’Afrique, monsieur Brahim Thiaw, Conseiller Spécial du Secrétaire général pour le Sahel, madame Zaina Nyiramatama, représentante de l’Union africaine au Tchad, monsieur François Louncény, représentant Spécial du Secrétaire Général pour l’Afrique Centrale et Directeur régional du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), de monsieur Stephen Tull, Coordonnateur résident du système des Nations Unies au Tchad ainsi que d’autres personnes ressources, a rencontré le Secrétaire exécutif de la CBLT, dans la salle Roxy de l’hôtel Hilton de N’Djamena, le 6 juillet 2018, à 8 heures.

D’une heure trente minutes d’horloge, l’entretien a porté sur les derniers développements sur le bassin du lac Tchad, notamment la situation sécuritaire, humanitaire et l’approche « femme paix et sécurité » qui pour les Nations Unies, constitue aujourd’hui un élément déterminant des processus et mécanismes politiques et socioéconomiques de réponse aux crises, et surtout de résilience des États et communautés en question face aux menaces et défis de toutes sortes.

Le Secrétaire Exécutif de la CBLT, Chef de mission de la Force multinationale mixte (FMM) ainsi que le Commandant en chef adjoint de cette force composée essentiellement de contingents issus des troupes des pays membres de la CBLT et du Benin, ont ainsi tour à tour pris la parole pour édifier la mission sur les derniers développement en cours dans  cette partie du monde notamment les questions sécuritaires, humanitaires et de développement durable, en insistant notamment sur la situation des femmes victimes d’ enlèvements, de mariages forcés, d’utilisation comme bombes humaines et bien d’autres ignominies inimaginables et inqualifiables mais qui, peuvent aussi devenir des « solutions », sous réserve toutefois d’être pleinement associées aux processus de paix et de consolidation de la paix, comme le processus de stabilisation.

Il convient de souligner que la délégation qui, la veille, a effectué une visite de terrain dans la région du lac, échangera avec les autorités tchadiennes et la société civile autour de ces questions de paix, sécurité et développement, avant de s’envoler pour le Niger.