Visite de courtoisie des chefs des secteurs de la FMM au Secrétaire exécutif

Lundi, 17 Août, 2020

Une délégation des chefs militaires des quatre secteurs de la Force multinationale mixte (FMM), conduite par son commandant, le général de division Ibrahim Manu Yusuf a rendu une visite de courtoisie au Secrétaire exécutif de la CBLT, également Chef de mission de la Force multinationale mixte (FMM), l’ambassadeur Mamman Nuhu, ce jeudi 13 août 2020. Le secrétaire exécutif qui était entouré de ses principaux collaborateurs, pour la circonstance, a reçu la délégation dans la salle de réunion de la CBLT.

En présentant ses différents chefs de secteurs, le Commandant de la FMM a tenu à remercier vivement le Secrétaire exécutif pour leur avoir accordé cette audience. Le général Manu Yusuf a indiqué que, présents dans la capitale tchadienne dans le cadre des rencontres périodiques de la FMM, pour mieux cerner les problèmes et les résultats des dernières opérations de lutte contre Boko Haram et corriger les insuffisances, les officiers commandant les quatre secteurs de la FMM (XXX), ont tenu à venir rendre hommage à leur supérieur hiérarchique et recueillir ses conseils avisés.

En retour, l’ambassadeur Mamman Nuhu s’est dit comblé et honoré de cette visite des chefs secteurs de la FMM, avant de souligner l’importance de la mission dévolue sur leurs épaules et toute la reconnaissance non seulement des chefs d’Etat des pays contributeurs de troupes mais également de l’ensemble des populations du bassin pour les immenses sacrifices, souvent ultimes, qu’ils consentent au quotidien pour la sécurisation et la stabilisation du bassin du lac Tchad, dans des conditions très difficiles. Il les a toutefois rassurés du soutien indéfectible des chefs d’Etat des pays contributeurs de troupes.

Le Secrétaire exécutif a mis l’accent sur la nécessité de poursuivre et d’intensifier les efforts engagés, et qui produisent des résultats sur le terrain, afin de bouter définitivement Boko Haram du bassin du lac Tchad et ramener la paix, la quiétude et la sérénité. Il a tenu à leur réaffirmer la détermination de son institution et celle des chefs d’Etat des pays contributeurs de troupes de ne ménager ni leur peine, ni leurs efforts pour assurer à la FMM les moyens, les ressources et les appuis nécessaires pour mener à bien sa mission, nonobstant le défi supplémentaire de la pandémie du COVID qui impacte gravement les économies des pays membres de la CBLT.

Dispositif offensif et de stabilisation ayant pour objectif la lutte contre Boko Haram et d’autres groupes terroristes dans le bassin du lac Tchad, la réactivation de cette Force multinationale mixte a été décidée lors du Sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernements des pays membres de la CBLT et du Bénin qui s’est tenu à Niamey (Niger) en octobre 2014. Placée sous l’égide du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), la FMM dispose d’un effectif total d’environ 10 000 hommes issues des armées nationales du Cameroun, du Niger, du Nigeria, du Tchad et du Bénin. Son quartier général est basé à N’Djamena (Tchad). Elle dispose, en outre, de quatre autres secteurs, chacun disposant de son propre quartier général : Mora (Cameroun) ; Baga Sola (Tchad) ; Diffa (Niger) et Baga (Nigeria).

Erreur | La Commission du Bassin du Lac Tchad

Erreur

Le site Web a rencontré une erreur inattendue. Veuillez essayer de nouveau plus tard.