Géographie

Le Lac TchadLe Bassin du Tchad ou le Bassin du Lac Tchad est une vaste étendue de basses terres d’Afrique Centrale. Il constitue une très ancienne histoire de peuplement et a été pendant longtemps un important carrefour pour le commerce transsaharien. Le plus important élément dans le bassin reste le Lac Tchad qui est connu au-delà des frontières africaines depuis le moyen âge. C’est un Lac endoréique du fait qu’aucune de ses eaux ne se jettent dans un quelconque océan.  La région qui jadis a joué un rôle prépondérant dans la promotion des cultures et de l’histoire de l’Afrique du Nord et Centrale, est en devenue aujourd’hui une région riche et prometteuse pour les spécialistes en sciences sociales. Le Lac Tchad a beaucoup contribué à l’épanouissement des populations, de la faune mais aussi de la flore dans la région pendant des milliers d’années. En tant qu’une source d’eau, la région a attiré beaucoup d’immigrants, d’explorateurs et d’aventuriers. Le niveau annuel de fluctuation des eaux du Lac et les inondations associées à ce changement cyclique ont favorisé le développement des cultures et des nations, mais aussi ont fait de la région un havre de paix et de sécurité.

Le Lac Tchad d’eau douce est le quatrième Lac d’Afrique après les lacs Victoria, Tanganyika et Nyassa. Le Lac Tchad couvre une superficie de 25. 000 km2 dans les années 60 avec une altitude de 280 m et une profondeur qui n’excède pas les 4 m.  

Le bassin convetionel du Lac TchadLe Bassin du Tchad s’étend entre les 6ème et 24ème degrés latitude Nord et les 8ème et 24ème degrés longitude Est. Il couvre une superficie d’environ 2.434.000 Km2 (940.000 milles carrés), soit 8% de la superficie totale du continent africain.

Le Bassin du Tchad est limité par de très hautes chaines de montagnes jusqu’ aux massifs du Plateau Equatorial du Nord (connu dans certains pays sous le nom de Barrière d’Asande). Ce plateau comprend une partie du plateau de l’Adamawa au Nord et le massif Bongo à l’Est.

A l’est, le Bassin du Tchad s’étend sur 3.088 mètres (10.131 pieds) en amont du Djebel Marra au Darfour. Au nord-est, le bassin, connu sous le nom du Plateau d’ Ennedi s’étend sur 1.450 mètres (4.760 pieds). Dans la partie nord du bassin, on trouve les montagnes volcaniques du Tibesti avec 3.415 mètres (11.204 pieds), Emi Koussi, le point le plus culminant du Sahara. A l’ouest, s’étend le Plateau du Djado. La frontière nord est marquée par les chaines de montagnes de Tassili n'Ajjer en Algérie dont le plus haut sommet est Jebel Azao culminant à 2.158 mètres (7.080 pieds). La frontière ouest est constituée des montagnes de l’Aïr et le Massif du Termite au Niger. Dans la partie sud-ouest du Bassin du Tchad, on observe les Plateaux de Jos et de Biu ainsi que les Monts Mandara qui marquent la frontière géographique. Au centre du Bassin du Tchad, il y a la Dépression de Bodélé dans sa plus profonde partie d’environ 155 mètres au dessus du niveau de la mer. Le Lac Tchad est à 275 mètres (902 pieds) au dessus du niveau de la mer.

Le Bassin du Lac Tchad est partagé par les pays suivants : Tchad, Niger, Nigeria, Cameroun, la RCA, l’Algérie, la Libye et le Soudan. La majeure partie du bassin se trouve dans la partie tchadienne, environ 1.123.000 kilomètres carrés (434.000 milles carrés), couvrant ainsi tout le centre. La partie ouest, environ 674.000 kilomètres carrés, soit (260.000 milles carrés) se trouve en territoire nigérien. Dans la partie nord et nord-ouest, environs 91.000 kilomètres carrés, soit (35.000 milles carrés) se trouvent en Algérie et 5.100 kilomètres carrés, soit (2.000 milles carrés) en Libye. Dans le sud-ouest, environs 179.000 kilomètres carrés, soit (69.000 milles carrés) se trouvent au Nigeria et 47.400 kilomètres carrés, soit (18.300 milles carrés) au Cameroun. La partie sud du bassin d’une superficie d’environ 216.000 kilomètres carrés, soit (83.000 milles carrés) se trouve en territoire  centrafricain et la partie qui est d’environ 97.900 kilomètres carrés, soit (37.800 milles carrés) se trouve au Soudan.

Population

En 2011, le Bassin du Tchad a plus de 30 millions d’habitants vivant des activités à savoir la pêche, l’agriculture, l’élevage. La population du bassin a s’accroit de 2,72% par an depuis 2001. En 2020, cette population serait plus de 50 millions d’âmes, selon certaines statistiques.  Les populations vivant dans le bassin sont issues de plusieurs groupes ethniques et de plusieurs tribus, à savoir les Kanouri, Mobber, Buduma, Hausa, Kanembu, Kotoko, Arabes Shuwa, Haddad, Kuri, Fulani et Manga. Les principales villes dans le bassin sont : Kano, Maiduguri, Maroua, N’Djamena et Diffa.

Couvert végétal et écologies

Le Bassin du Lac Tchad renferme d’habitats variés, à savoir les déserts, les steppes herbacées, les savanes, les forêts, les lacs, les zones humides ainsi que les montagnes. Environ la moitié du bassin (la partie nord) est occupé par le désert du Ténéré, les Erg de Bilma et du Djourab. Le sud du désert dans la zone du Sahel est occupé par la savane épineuse ainsi que la savane sèche. Tout le long du Chari, du Logone et de la Komadougou Yobé, on y trouve les sanves humides, les forêts riveraines et les forêts sèches dans le sud lointain.  Aussi, le long des principaux réseaux hydrographiques, on y trouve les vastes zones humides de Sategui-Deressia, les plaines inondables de Massénya au Tchad, les Grands Yaérés à la frontière entre le Cameroun et le Tchad ainsi que les zones humides de Hadejia-Nguru au Nigeria.

Le Lac Tchad
Le bassin convetionel du Lac Tchad