Gestion durable des ressources en eau du Bassin du Lac Tchad (BGR) - Module : «Appui pour la gestion des ressources en eaux souterraines à la Commission du Bassin du Lac Tchad”

Test d'infiltration dans le Salamat (Dec 2016)

Brève description

Le bassin du lac Tchad est un des plus grands bassins sédimentaire en Afrique. Il se compose de trois principales formations géologiques porteurs d’eau souterraine (aquifères) : le Quaternaire (aquifère alluvial), le Pliocène inférieur et le Continental Terminal (sable et grès). Étant donné que la principale source de recharge de ces aquifères provient des eaux de surface (par exemple le lac Tchad), le système aquifère est très sensible aux changements climatiques.

Pour appuyer la gestion des ressources en eaux souterraines dans le bassin du lac Tchad, l'Institut Fédéral des Géosciences et des Ressources Naturelles (BGR) met en œuvre conjointement avec la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) le projet technique «Appui pour la gestion des ressources en eaux souterraines à la Commission du Bassin du Lac Tchad». D’uncoût de 4 millions d’euros sur 7ans (2011-2018), le projet est financé par le Ministère Fédéral de la Coopération Économique et du Développement (BMZ) d'Allemagne.

Analyse chimique des échantillons de l'eau souterraine (Oct 2016)

Objectifs

L'objectif global du projet est le renforcement des compétences de la CBLT su l’amélioration de la gestion des ressources en eaux souterraines transfrontalières dans le bassin du lac Tchad.

Réalisations

Période I (2011 - 2014)

La première phase du projet s'est concentrée sur l'interaction entre les eaux de surface et les eaux souterraines dans la plaine d'inondation du fleuve Logone qui s'étend du lac Tchad au nord aux montagnes de Mandara au sud du Cameroun. La zone d'enquête inclut la plaine de Yaéré avec quelque 8 000 km² au Cameroun et la plaine de Naga avec 4 500 km² au Tchad et est très importante pour l'agriculture de récession, la pêche et l'élevage.
Des campagnes annuelles sur le terrain ont été réalisées pour mesurer le niveau statique et recueillir des échantillons d'eau. Des analyses chimiques et isotopiques ont eu lieu au laboratoire BGR en Allemagne. Les analyses comprenaient des espèces anioniques et cationiques complètes et des oligo-éléments. Les paramètres in situ (température, pH et conductivité électrique) ont été mesurés au moyen d'un ensemble de capteurs multiples.

Période II (2015 - 2018)

Dans la phase actuelle, le projet vise à:

  • Former les experts de la CBLT en méthodes hydrogéologiques ;
  • Collecter les données sur les eaux souterraines et des eaux de surface dans le bassin du lac Tchad ;
  • Améliorer le système de suivi des ressources en eaux souterraines;
  • Élaborer les cartes thématiques sur les ressources en eaux souterraines ;
  • Appuyer l'échange de connaissances entre les points focaux et la CBLT;
  • Élaborer des recommandations pour des actions concernant la gestion des eaux souterraines.

Atelier sur la gestion intégrée des eaux souterraines (Nov 2016)

Partenaires

  • CBLT and focal points
  • GIZ

Liens