Gestion durable des ressources en eau du Bassin du Lac Tchad (GIZ) - Module : « Conseil en Organisation à la Commission du Bassin du Lac Tchad »

Brève description

La Commission du Bassin du Lac Tchad a été créée en 1964 par les quatre États riverains du lac, à savoir le Niger, le Nigéria, le Cameroun et le Tchad. La République centrafricaine a adhéré à la Commission en 1985 et la Libye en 2007. Le mandat qui a été attribué à la Commission par les États membres est non seulement d’assurer la supervision et la coordination des projets transfrontaliers de gestion des eaux, mais aussi de protéger les ressources naturelles, de réglementer et de contrôler l’utilisation de l’eau et d’arbitrer les conflits. La Commission a été réorganisée en 2009-2010 et se trouve actuellement dans une phase de mise en œuvre durant laquelle elle compte développer une stratégie de gestion intégrée et une orientation claire devant lui permettre de remplir ses tâches durablement. La Commission est la seule institution acceptée par les pays riverains pour résoudre les problèmes transfrontaliers qui se posent.

Le Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ) soutient la Commission du Bassin du Lac Tchad depuis 2005. Le programme actuelle de la coopération allemande au développement « Gestion durable des ressources en eau du bassin du lac Tchad » a été entrepris en 2010 en coopération avec l’Institut Fédéral de Géosciences et de Ressources naturelles (BGR) et est subdivisé, dans sa forme nouvelle, en un module technique (BGR) et un module organisationnel/institutionnel (GIZ). Ces deux modules ont été crées pour assister la CBLT dans ses exigences institutionnelles, organisationnelles et techniques. La durée du programme en totale est de juillet 2011 à juin 2017, celle de la phase actuelle achèvera en juin 2014. Le budget pour ce programme est 4 million Euro.

Les tâches dévolues à la GIZ sont les suivantes :

  • Appui à la Commission pour la mise en œuvre de sa réforme institutionnelle
  • Gestion des données et informations
  • Renforcement de la planification, de la communication et de la coopération au sein de la Commission et de ses institutions partenaires dans les pays membres
  • Renforcement du statut de la Commission et de sa visibilité au niveau régional et international

Objectifs

Les objectifs du projet « Conseil en Organisations à la Commission du Bassin du Lac Tchad » sont d’appuyer le développement organisationnel de la Commission et de renforcer les capacités de la Commission à accomplir ses tâches et à atteindre des résultats durables.

Réalisations

En vue de renforcer les capacités de la Commission à accomplir ses tâches et à atteindre des résultats durables, deux domaines d’intervention transversaux ont été définis :

Renforcement de l’efficacité et de la fonctionnalité de l’organisation et de ses partenaires dans les pays membres :

  • Conseil en organisation
  • Introduction d’un système de communication
  • Élaboration d’un plan de développement des compétences (planification, communication, coordination, gestion de conflits, formations et voyages d’échange)

Extension du système d’information existant et adaptation de celui-ci aux exigences posées par l’établissement d’un rapport bisannuel (état écologique du lac Tchad) :

  • Agrandissement de la base de données, SIG, logiciels
  • Structure du rapport bisannuel
  • Développement d’un système de suivi et évaluation
  • Élaboration d’un système d’indicateurs
  • Réactivation du protocole d’échange de données avec les pays membres
  • Soutien en matière de collecte, traitement et analyse des données pour les institutions compétentes dans les pays membres
  • Conception et mise en place d’un site web doté d’une plateforme de communication pour la Commission du Bassin du Lac Tchad et les institutions des pays membres

Le programme soutient également :

  • Les échanges avec d’autres commissions régionales et internationales de gestion de bassins fluviaux ou hydrographiques.
  • Le développement organisationnel des structures de gestion transfrontalière (y compris gestion des données, informations et connaissances).

Perspective

Le renforcement des compétences va améliorer l’organisation de la Commission ainsi que la planification, la coordination et le suivi des projets de la Commission et des Bailleurs de Fonds, la communication interne et externe avec les structures focaux dans les pays membres et la publique.

Partenaires

  • Comité du Basin du Lac Tchad et ses points focaux
  • L’Institut fédéral de Géosciences et de Ressources naturelles (BGR)

Liens