Programme De Développement Durable Du Bassin Du Lac Tchad (PRODEBALT)

La CBLT en visite de la pépinière realisée par PRODEBALT

Brève description

PAYS : Multinational

INTITULE DU PROJET : Programme De Développement Durable Du Bassin Du Lac Tchad (PRODEBALT)

Sites : Pays membres de la CBLT (Cameroun, Niger, Nigeria, RCA et Tchad).

DONATAIRE : Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT)

AGENCE D’EXÉCUTION / TUTELLE : Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT)/Coordination Régionale de PRODEBALT. B.P : 727 N’Djamena (Tchad) Tél. : (235)22 52 46 42 Fax : (235)22 52 46 42 Site Internet : www.cblt.org

Date d’approbation : 11/12/2008
Date de signature : 19/12/2008
Date d’entrée en vigueur : 19/12/2008
Date de clôture : 31/12/2015
Taux de décaissement : 9,50 %

COUT DU PROGRAMME

Le coût total est de 60,7 millions d’UC soit 41,84 milliard de FCFA repartis comme suit :

Sources de financement

Montant (millions d’UC)

Montant (millions FCFA)

%

FAD 30 22.204 49,9

Bénéficiaire

0,40

296

0,7

Union européenne

3,51

2 598

5,8

Nigeria

3,05

2 257

5,1

GTZ

1,23

910

2,1

BGR

2,10

1 554

2,1

Banque Islamique de Développement

12,24

9 059

20,4

Banque mondiale

6,94

5 137

11 ,6

États membres de la CBLT

0 ,60

444

1,0

TOTAL

60,07

44 459

100

 

Situation initilale

Le Programme de Développement Durable du Lac Tchad (PRODEBALT) de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) constitue une des réponses aux graves problèmes qui se pose à l’existence du Lac Tchad et à la pérennité des ressources naturelles du Bassin. Il est conçu pour inverser les tendances de dégradation observées dans le Bassin lors de l’Analyse Diagnostic Transfrontalière (ADT). Le PRODEBALT s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Actions Stratégique (PAS) et la vision 2025 pour un développement durable du Lac Tchad.

L’agence d’exécution du programme  est le Secrétariat Exécutif de la CBLT à travers la Coordination Régionale et cinq (5) Coordinations Nationales (Cameroun, Niger, Nigeria, RCA, Tchad) appuyées par les services déconcentrés des Etats, les ONGs et les agences locales spécialisées.

Une des realisations de PRODEBALT pour la communauté

Objectifs

L’objectif sectoriel du Programme est la réduction durable de la pauvreté des populations vivant des ressources du Bassin du Lac Tchad. Plus spécifiquement, le programme vise la réhabilitation et la conservation des capacités productives des écosystèmes du Bassin du Lac Tchad dans un contexte d’adaptation des systèmes de production aux changements climatiques.

Composante du Programme

Le programme sera exécuté à travers quatre (4) composantes :

  1. Protection du Lac et de son Bassin ;
  2. Adaptions des systèmes de production aux changements climatiques ;
  3. Appui institutionnel au Secrétariat Exécutif de la CBLT ;
  4. Gestion du programme.

Composante A : Protection du Lac et de son Bassin

  • Travaux de défense et restauration des sols et de conservation des eaux et sol (DRS/CES) sur 27 OOO ha et de fixation de dune sur 8.000 ha;
  • Régénération des écosystèmes pastoraux sur 23.000 ha ;
  • Lutte contre la prolifération des végétaux aquatiques envahissant des plans d’eau et la pollution ;
  • Sauvegarde de la race bovine Kouri menacée d’extinction ;
  • Travaux de curage du Canal de Vrick sur 15 km ;
  • Etude et plan de gestion optimale de retenues et prise d’eau du bassin.

Composante B : Adaptation des systèmes de production aux changements climatiques

  • Extension du réseau d’observation piézométrique ;
  • Gestion durable des ressources forestières, pastorale et halieutiques ;
  • Mise en place de fonds de développement local (13,67 million d’UC) pour financier des  infrastructures communautaires de base et les microprojets de diversification et de promotion des filières porteuses ;
  • Amélioration de la santé par la distribution de 60 000 moustiquaires et lutte contre la VIH/SIDA et les maladies hydriques.

Composante C : Appui institutionnel au Secrétariat Exécutif de la CBLT

  • Amélioration des compétences des parties prenantes (15.300 cadres techniciens, responsables des OP dont 40% de femmes) ;
  • Renforcement des capacités institutionnelles de la CBLT dont le renforcement de l’Observatoire du Bassin du lac ;
  • Réalisation d’études et de recherches dont l’élaboration du Schéma Directeur de Lutte contre l’Ensablement et l’Erosion Hydrique ;
  • Contributions aux études d’APD du projet de transfert de l’eau de l’Oubangui vers le lac Tchad.

Composante D : Gestion du Programme

  • Le Programme est exécuté par une Coordination Régionale au sein de la CBLT et 5 Coordinations Nationales  appuyées par les services techniques déconcentrés des Etats et des ONGs ;
  • Six Comités de pilotage seront  créés à l’échelle régionale et des Etats.

Dispositif de suivi

Le suivi évaluation interne sera assuré par le Secrétariat Exécutif de la CBLT à travers la Direction de Panification, du Suivi et de l’Exécution des Projets et les Coordinations Nationaux. Le programme fera l’objet  d’un suivi-évaluation externe annuel réalisé par les Ministères de tutelle des Etats  membres et par l’Observatoire du Bassin qui bénéficiera à cet effet d’un renforcement du réseau de suivi piézométrique et de l’Assistance Technique en matière de suivi et d’analyse des données et de modélisation des systèmes hydrologiques dans le Bassin du Lac Tchad.

Réalisations

Composante A: Protection du Lac et de son Bassin

  1. Fixation des dunes de sables:

L’identification des sites et la sensibilisation des populations ont été menées (Niger and Tchad). La Coordination Nationale du Tchad a planté sur une superficie de 185 ha.

  1. Aménagement DRS / CES:

L’identification des sites et la sensibilisation des populations ont été menées dans les 5 pays. La Coordination Nationale du Tchad a planté sur une superficie de 216 ha.

  1. Régénération des écosystèmes pastoraux dégradés:

 L'identification des sites a été réalisée, la sensibilisation et la mise en place des comités de gestion ont été menées. La coordination nationale du Tchad a planté des semis sur une superficie de 46 ha.

  1.  Augmentation de l'apport d'eau du Lac:

Le rapport final de l'Etude sur les travaux de curage du Canal de Vrick a été validé et le DAO  a été élaboré et transmis à la Banque.

Composante B: Adaptation des systèmes de production aux changements climatiques

  1. aménagement des couloirs de transhumance :

L'identification des sites, la sensibilisation des bénéficiaires a été réalisée dans cinq pays.

  1. Reboisement des forêts communautaires:

L'identification des sites, la sensibilisation des bénéficiaires et la mise en place du comité de gestion du village a été réalisée dans cinq pays. La coordination nationale du Tchad a planté des semis sur une superficie de 91 ha.

  1. Plantation d’Agro foresterie:

L'identification des sites, la sensibilisation des bénéficiaires et la mise en place du comité de gestion du village a été réalisée dans cinq pays. La coordination nationale du Tchad a planté des semis sur une superficie de 734 ha

  1. Promotion des sources d'énergie domestique:

Six (6) digesteurs de biogaz ont été construits au Cameroun dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d'accord signé avec la SNV

  1. Mise en œuvre des infrastructures de pêche:

La Coordination Nationale du Tchad a acheté et distribué (35  foyers améliorés, 75 claies de séchage, 35 four Chorkor et 75 contenairs isothermes) pour les communautés.

  1. Le développement et la gestion rationnelle des ressources halieutiques:

Le cabinet de conseil SONED AFRIQUE, en charge des études et le contrôle de la mise en œuvre de l'infrastructure de la pêche a présenté la conception technique des travaux de construction liés à l'infrastructure de la pêche au Programme.

  1. Initiatives alternatives pour le développement local:

Le consultant cabinet SEC DIARRA a été recruté pour l’élaboration du Manuel de procédure pour la mise en œuvre du Fonds de Développement Local (FDL). La version finale du manuel a été validée à Maroua au Cameroun en Novembre 2012.

  1. Lutte contre le paludisme:

La coordination nationale du Tchad a acheté et distribué 4.000 moustiquaires imprégnées moustiquaires aux communautés

Composante C: Appui institutionnel

  1. Le programme de rénovation CBLT exécutif du secrétariat et de la coordination nationale du Tchad et du Cameroun, Le programme a également acheté des véhicules, du matériel informatique et des fournitures de bureaux de toute la coordination.
  2. Renforcement des capacités des membres du personnel du programme: Deux (2) sessions de formation ont eu lieu qui a porté sur les points suivants: (i) Les procédures de passation des marchés de la BAD en Juin 2011 et (ii) les applications logicielles TOMPRO en Septembre 2011
  3. Le renforcement des capacités de la CBLT: Une Assistance Technique a été recrutée et a pris ses fonctions en Janvier 2012. L'équipe d'assistance technique est composée d'un expert en planification du développement durable et d'un expert en ressources en eau
  4. Le cabinet de conseil (STUDI International) a été recruté pour élaborer du Schéma Directeur de Lutte Contre l’Ensablement et l’Erosion Hydrique (SDLEEH). Le consultant a effectué la visite en Février 2013 au Siège de la CBLT et dans les 5 Etats membres pour la collecte de données. La visite de terrain sera menée en mars 2013.
  5. Le Bureau d’Etude BERD a été recruté pour l'Etude Socio – Foncière des Aménagements Pastoraux dans le Bassin du Lac. Le rapport diagnostic et le Plan d’Aménagements pastoraux ont été soumis à la Coordination Régionale et validés en Février 2013.

Perspective

A court terme

  1.  Environ 8 000 ha des dunes de sable sont stabilisés, 50 000 ha des berges et des terres sont protégés et améliorés en année 6;
  2. Environ 55 390 ha de reforestation, plantation, agroforesteries ont été réalisés ;
  3. Deux espèces (élevage et poisson) en danger préservés en année 6;
  4. 50 plans de gestion des ressources naturelles  sont élaborés et réalisés en années 6;
  5. Environ 200 microprojets de diversification des activités dont la culture de spiruline (dont 60% au bénéfice des femmes) sont financés ;
  6. Au total 200 unités de biogaz, 150 000 foyers améliorés, 2000 fours Chorkor et 1 500 containers isothermes sont vulgarisés en années 6;
  7. La restructuration de la CBLT est effective en année  et environ 15 300 cadres, techniciens, responsables des organisations des producteurs formés en année 6 ;
  8. Les textes législatifs et réglementaires de la CBLT pour la GIRE sont adoptés et appliqués en année 6 ;
  9. Conduite des activités du programme à terme de 2009 à 2014 avec un niveau de performance d’au moins 60% en 2012 a mis parcours et d’au moins 95% en 2014 ;
  10. La performance technique et financière du programme est jugée satisfaisante.

A moyens termes

  1. Les apports d’eau du Lac vont augmenter de 1 milliard de m3 en année 6 du projet et la sédimentation du Lac va passer de 210 tonnes/km2/an à 105 tonnes/km/an ;
  2. Les taux d’augmentation de production végétale, animale, halieutique sont respectivement de 19%, 12,5% et 42% en année 6;
  3. La consommation du bois de feu diminue de 1 million de m3 et le reboisement et l’agro-forestier augmentent respectivement de 100% et 250% en année 6.