Disponibilité de l’eau douce dans le Bassin du Lac Tchad

Localisation du bassin du lac Tchad (BGR, 2012)
Géologie du bassin du lac Tchad
Hydrogéologie du Bassin du lac Tchad (Schneider, 1990)
Bilan des écoulements de surface du bassin versant du Chari-Logone (in SDEA, 2000)

Localisation du bassin du lac Tchad (BGR, 2012)Le bassin versant du lac Tchad du lac Tchad

Le bassin hydrologique du lac Tchad est un vaste bassin endoréique d’environ 2.388.700 km2 couvrant presque tout le Tchad (1091500 km2), une partie du Cameroun (46800 km2), Nigeria (180200 km2), Niger (674000), Soudan (82800 km2), de la Centrafrique (218600 km2), Libye (4600 km2), et de l’Algérie (90000 km2.

Bilan moyen de l’écoulement de surface : le sub bassin du Chari-Logone

Bilan des écoulements de surface du bassin versant du Chari-Logone (in SDEA, 2000)

Géologie du bassin du lac TchadGéologie

Il y a deux grandes formations  géologiques:

  • Le socle constitué de roches cristallophylliennes et ignées et d’âge précambrien. Il est t le siège d’aquifères discontinus;
  • Les formations de couverture sédimentaires allant du Quaternaire au Cambro-ordovicien. Elles regorgent de grands aquifères continus avec d’importantes ressources en eau douce.

Hydrogéologie

Le Bassin du lac Tchad possède de vastes régions constituées de formations sédimentaires (sables, grès), servant de sièges d’aquifères continus sous les formes suivantes :

  • nappes libres (souvent désignées sous le terme « nappe phréatique »);
  •  nappes profondes captives ou semi-captives, artésiennes sous certaines conditions hydrauliques et topographiques;
  • Les nappes discontinues dans les zones de socle.

Les aquifères continus et transfrontaliers représentent presque les trois quarts de la superficie totale du bassin;

On distingue de bas en haut :

  • L’aquifère des grés primaires: il est partagé entre le Tchad, le Soudan, la Libye, le Niger et l’Algérie;
  • L’aquifère des grés de Nubie : il est partagé entre le Tchad, la Libye, l’Égypte, le soudan;
  • Le système d’aquifères superposés du bassin du Lac Tchad (fig.): Il est partagé entre le Tchad, le Cameroun, La RCA, le Cameroun, le Niger, le Nigeria;
  • L’aquifère du crétacé: Il est de nos jours mal connu. Il repose en discordance sur le socle Cristallins;
  • L’aquifère du CT (Lower aquifer au Nigeria) qui est captif dans le centre du bassin et autour du lac Tchad mais phréatique dans les pays bas et au sud du Tchad;
  • L’aquifère du Pliocène inferieur (middle aquifer au Nigeria). Se situe entre 250 et 300 m. Il n y a pas de limite nette entre cet aquifère et celui du Continental Terminal. Il est artésien autour du lac Tchad sur une superficie d’environ 6000 km2 et est exploitée au Niger et au Nigeria par plusieurs forages artésiens. La série pliocène débute par une série sableuse (pliocène Inferieure) et se poursuit par une sédimentation argileuse épaisse de 200m qui sépare le pliocène de la nappe quaternaire. 
  • La nappe phréatique.

Hydrogéologie du Bassin du lac Tchad (Schneider, 1990)Le mur l’aquifère de la nappe quaternaire se situe entre 50 et 180 m. Le mur est plus profond sous le lac Tchad. Les profondeurs/sol des niveaux statiques varient de 5 m en bordure du Chari à 80 m au centre du creux piézométrique. Les niveaux les moins profonds se localisent près des cours d’eau. Plusieurs creux piézométriques ont été identifiés au Tchad, Cameroun, Nigeria et Niger. Depuis quelques décennies, les travaux montrent que le niveau d’eau de la nappe s’abaisse dans ces zones de creux piézométriques. La nappe est d’extension régionale et constitue la principale ressource exploitable par la population. Les eaux sont douces (1 g/l) à très minéralisées (jusqu’a 7 g/l).

Objectifs

L’objectif de la Direction des Ressources en Eau et l’Environnement de la CBLT est la gestion des ressources en eau et l’environnement pour un développement durable. Le but de ce document est de présenter les importantes ressources en eau douce que recèle le bassin du lac Tchad, ressources partagées entre plusieurs pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad.

Réalisations

  • Étude de la nappe quaternaire au Tchad (projet BGR-CBLT)
  • Localisation des point d’eau (puits ouverts, forages, piézomètres) pour le suivi des eaux souterraines du bassin du lac Tchad.

Perspective

  • Installation de PCD pour le suivi des eaux de surface
  • Installation de piézomètres pour le suivi des eaux souterraines
  • Étude hydrogéologique du bassin du Logone (Projet BGR-CBLT)