La Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) a été créée le 22 mai 1964 par les quatre pays riverains du lac Tchad : le Cameroun, le Niger, le Nigeria et le Tchad. La République centrafricaine a rejoint l’organisation en 1996 et la Libye a été admise en 2008. L’Égypte, la République du Congo et la République démocratique du Congo sont des membres observateurs. Le siège de la Commission est situé à N’Djamena, au Tchad.  Les mandats de la Commission comprennent : la gestion du lac Tchad et de ses ressources en eau partagées, la préservation des écosystèmes et la promotion de l’intégration régionale, de la paix, de la sécurité et du développement dans la région du lac Tchad. La LCBC est un organisme de bassin, membre du Réseau Africain des Organismes de Bassin (RAOB) et du Réseau International des Organismes de Bassin (RIOB). La Commission est financée par les contributions des Etats membres, mais il y a une réflexion en cours pour un financement autonome de l’Organisation.

Mandat

  • Gestion durable et équitable des eaux du lac Tchad et des autres ressources en eau transfrontalières du bassin du lac Tchad
  • Préservation et protection des écosystèmes du bassin versant
  • Promotion de l’intégration régionale, préservation de la paix et de la sécurité dans la région du bassin du lac Tchad

Vision de la CBLT

La région du lac Tchad aimerait voir d’ici 2025 :

  • Le lac Tchad – patrimoine commun – et les autres zones humides maintenus à des niveaux durables pour assurer la sécurité économique des ressources de l’écosystème d’eau douce, la biodiversité soutenue et les ressources aquatiques du bassin, dont l’utilisation devrait être équitable pour répondre aux besoins de la population du bassin, réduisant ainsi le niveau de pauvreté.
  • Une région du lac Tchad où les autorités régionales et nationales acceptent les responsabilités en matière de conservation de l’eau douce, des écosystèmes et de la biodiversité et de gestion intégrée et judicieuse des bassins fluviaux pour parvenir à un développement durable.
  • Une région du lac Tchad où chaque État membre dispose d’un accès équitable à des ressources en eau sûres et adéquates pour répondre à ses besoins et à ses droits et préserver ses ressources en eau douce, son écosystème et sa biodiversité.

Missions

  • Recueillir, examiner et diffuser des informations sur les projets élaborés par les États membres et recommander un plan de travail commun et des programmes de recherche conjoints dans le bassin.
  • Maintenir le lien entre les Hautes Parties Contractantes afin d’assurer l’utilisation la plus efficace des ressources en eau.
  • Suivre la mise en œuvre des études et travaux dans le bassin et informer les Etats membres à cet égard
  • Établir un ensemble de règles communes pour réglementer la navigation.
  • Établir des règlements qui couvrent le personnel de la CBLT et veiller à ce qu’ils soient appliqués.
  • Examiner les plaintes, encourager le règlement des différends et renforcer la coopération régionale.