Journée internationale de la femme : Des agricultrices du Waza-Logone partagent leurs expériences

Le 8 mars, a été décrété Journée internationale de la femme par l’Organisation des nations Unies (Onu), en 1977, avec comme objectif de célébrer les avancées des droits des femmes. Chaque année, un thème précis est fixé par l’ONU et donne lieu à de nombreux débats et actions. Cette année, cette Journée célébrant la femme a pour toile de fond la crise pandémique du coronavirus qui secoue le monde. Il s'intitule "Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19".

Nonobstant les multiples contraintes, la CBLT, fidèle à sa tradition, n’a pas dérogé à la règle : mettre en avant les initiatives qui placent les femmes au cœur de la création ainsi que leur pleine et entière participation à la vie sociale, politique et économique du bassin.

C’est ainsi que, entre autres initiatives, des bénéficiaires du projet « Gestion appliquée des ressources en eau du bassin du lac Tchad », financé par la coopération allemande à travers la GIZ ont été invitées à partager leurs expériences sur les ondes de la radio nationale tchadienne.

Cette émission qui sera diffusé le 8 mars permettra ainsi de mettre en exergue le rôle de ces agricultrices, venues d’Aba Liman, de Bongor et de Kalambari (c’est-à-dire de cette zone du Waza-Logone, transfrontalière du Cameroun et Tchad et zone d’intervention de ce projet) dans un contexte non seulement de changement climatique mais aussi de crise sanitaire aigue.